• Synthèse sur l'enquête conditions de vie des enseignants

Enquête sur les conditions de vie du personnel Enseignant.

Résultat : 115 réponses sur 630 soit 18%.

Il en ressort un mal être dans le travail avec un stress constant découlant des contraintes organisationnelles et ce ressenti est quotidien.

Fatigue, mal au dos, troubles du sommeil sont des éléments de réponses souvent cités ainsi qu’un manque de communication.

Il n’y a pas vraiment de précarité chez les enseignants qui ont répondu : peu de difficultés financières (bon niveau social).

Les problèmes que l’on retrouve dans cette enquête concernent : le manque de bureau, la solitude et le stress. Pour la prévention, les demandes se situent au niveau ORL, rhumatologie et psychiatrique

  • Synthèse sur l'enquête conditions de vie des personnels IATOSS

 L’accueil de l’Espace Sanitaire et Social  s’est nettement amélioré cette année avec de la documentation, des renseignements journaliers et des nouvelles prestations dans la salle Multiservices. Ce service d’accueil est un point d’aiguillage efficace et performant vers les usagers et vers le personnel.

Outre cet accueil, Mme Chevalier s’est occupée de l’analyse des résultats concernant l’enquête sur les conditions de vie du personnel IATOSS (travail demandant une grosse participation de son temps).

En attente de validation, ces résultats seront transmis par internet  dès la rentrée 2007.

Résultats généraux :

Nous avons distribué 520 questionnaires. : 278 nous ont été retournés.

Les résultats de notre enquête portent donc sur 53.46 % des personnels IATOS et de bibliothèque de notre université.

Les tableaux sont donc construits sur 278 observations.

Les pourcentages sont calculés par rapport au nombre de citations (nombre de personnes ayant coché la réponse) (% cit.) et/ou par rapport au nombre d’observations  (% obs.) à savoir par rapport à nos 278 questionnaires remplis. 

Le questionnaire abordé 6 grand thèmes :

-         L’état civil

-         La situation professionnelle

-         Le logement

-         La santé et le social

-         Les discriminations et les violences

-         L’environnement professionnel

Pour chacune des six  thématiques abordées dans notre questionnaire , l’ESS a présenté dans un premier temps les réponses à chaque question puis a étudié les relations significatives qu’il peut exister entre deux variables

Voici quelques points à retenir dans les réponses à cette enquête :

Amélioration des conditions de vie du personnel :

            - favoriser et développer des activités culturelles, éducatives, sportives et de loisir en faveur du personnel.

            - solidarité active envers le personnel disposant des revenus les plus faibles : restaurant universitaire, transport…) cf quotient familial : MGEN, Rectorat, Caf…

            - avoir une assistante sociale pour tout le personnel, titulaire et contractuel ou une conseillère sociale du travail  afin d’évaluer les situations et les aides à des solutions..

            - contribuer à l’amélioration de la politique d’action sociale avec les partenaires MDEN, CROUS, Mutualité Française…

            - faciliter l’information, l’orientation et privilégier la prévention.

Déterminants dans la motivation au travail :

            - niveau de rémunération

            - intérêt du poste occupé

            - conditions de travail (davantage pour les femmes)

Un % assez important se déclare satisfait des composantes de son travail :

            - en première satisfaction : relation avec les collègues

            - en second : relation assez satisfaisante avec la hiérarchie

Les points les plus négatifs : la reconnaissance surtout pour les contractuels.

Le stress a un % assez important : conséquences sur la vie privée et sur la santé (malaises)

Perspectives d’évolution :

            - aides hiérarchiques

            - formations surtout pour les plus jeunes

            - adaptabilité

Les personnels plébiscitent l’écoute de leur responsable hiérarchique et demandent à être davantage associés aux prises de décision.

Ce qui ressort en premier lieu est une grande fatigue et stress du personnel administratif avec un manque très net du point de vue social et des visites médicales, à l’UM3

Propositions que l’on peut apporter au cours de l’année 2007 – 2008 et du contrat quadriennal pour répondre aux attentes du personnel

Nous pouvons déjà vous proposer diverses actions et projets envisagés pour 2007-2008

* du point de vue prévention : 

- Un médecin du travail devrait être embauché prochainement.(janvier 2008) Avec ces vacations, en parallèle, seront mises en place des vacations de psychologues, pour le personnel de l’université (janvier 2008). Il est difficile d’obtenir un médecin du travail !!

- Des ateliers de gestion du stress vont être mis en place pour les étudiants et pourraient s’étendre au personnel tout comme les ateliers du planning familial (en 2008).

- des ateliers de sevrage tabagique sont mis en place dès décembre 2007 et continueront en 2008.

- des ateliers « nutrition-diététique » sont envisagés avec nos partenaires pour février 2008 (en attente)

- Des formations concernant l’analyse ergonomique des postes de travail doivent s’intensifier (une formation en 2007 avec le concours de la Formation Continue) ainsi que des formations aux gestes de premier secours : plusieurs séances sont prévues p our 2007-2008.

- Le dépistage des cancers du sein et du côlon : relancer l’idée du « mammobile » ou autres actions concernant le dépistage (1 journée)      à voir avec les partenaires.

-Une nouvelle enquête sur les conditions de vie pour le personnel enseignant dès 2008.

- Des journées de prévention : Audition, Sécurité Routière-alcool au volant, Resto santé, Dons d’organe, Tumeurs cutanées ; sur le Tabac mais aussi des campagnes de prévention sur les inégalités entre Femmes et Hommes seront poursuivies.

- Une journée de formation sur les violences sexistes et sexuelles au travail pour le personnel.

- La venue de la Braderie Populaire, du service des impôts, de la banque populaire : la Casden : services reconduits.

- Une journée de sensibilisation aux différents handicaps : étudiants et personnel, à envisager.

- La mutuelle du personnel : la MGEN (toute l’année) : à la rentrée, une caution locative est mise en place pour les nouveaux personnels et une journée d’informations.

* du point de vue social : dans le cadre du contrat quadriennal 

L’aide d’une assistante sociale serait à envisager pendant ce contrat quadriennal car c’est une forte demande émanant de cette enquête (voir en 2008).

La mise en place d’une structure d’accueil des enfants du personnel va être étudiée dès 2008: le problème des locaux et du financement seront les problèmes à résoudre au cours ce contrat quadriennal.

* similitudes avec l’enquête concernant les BIATOSS :.

- avoir de la considération de la part de la hiérarchie et des équipes dirigeantes.

- du respect entre collègues

- le développement d’un esprit communautaire avec amélioration de la communication entre administratifs et enseignants et inter services pour une meilleure efficacité au travail. Pour les enseignants, cette efficacité améliorerait la pédagogie et donc l’enseignement fourni aux étudiants.

Un besoin de « confort » sur l’université est commun aux deux enquêtes : salle à part au restaurant administratif, salle de repas équipée et salle de repos et convivialité.

Une partie du personnel souhaite voir se développer le pôle prévention avec une aide psychologique pour le personnel et pour la gestion du stress ; l’analyse ergonomique des postes de travail et l’amélioration de la répartition des bureaux ; plus d’actions de prévention santé et la mise en place effective des visites médicales annuelles obligatoires.

* différences entre les deux enquêtes :

Les enseignants insistent sur le besoin d’une diminution de leur charge de travail en termes d’organisation du travail. Ils demandent moins de tâches administratives pour pouvoir se consacrer plus facilement à leurs missions pédagogiques et de recherche.

En conclusion

Ces résultats vont nous servir d’indicateurs pour rédiger des actions de prévention ou de dépistage concernant les personnels.

Certains liens entre différentes variables sont proposés tout au long de cette  enquête mais il est possible d’avoir d’autres arbres de composition sur demande ou en fonction des besoins.

UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER 3
Route de Mende 34 199 Montpellier Cedex 5
Standard de l'Université : +33 (0)4 67 14 20 00
Plan de localisation de l'université Paul-Valéry

Vigipirate - mesures de sécurité

Haut de page